« La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information » Albert Einstein

Trois questions à
François RAULIN

Comment définissez-vous le concept d'économie circulaire ?

D’abord, ce concept ne doit pas être uniquement réduit à ses fonctions économiques car il s’inscrit directement dans le cadre du développement durable, à savoir une intégration des notions environnementale (recyclage des déchets) et sociale (maintien des emplois par exemple). Ensuite, ce concept fait la part belle à l’échelle locale dans un contexte économique libéralisé et mondialisé. C’est donc un formidable atout pour les territoires et les collectivités locales qui décideraient de mobiliser leur potentiel énergétique en valorisant leurs déchets et en favorisant l’économie de proximité. Enfin, qui dit « circulaire » dit « circuit » ! De ce fait, ce concept mobilise un ensemble d’acteurs aux profils socio-économiques variables et jouant un rôle commun dans le cycle de vie d’un produit. Par conséquent, je définirai ce concept comme étant un outil et un modèle de développement territorial et social.

Quel est le potentiel de développement de l’économie circulaire en région ? Selon vous, y a-t-il une prise de conscience/volonté des acteurs d’aller vers ce « nouveau » modèle ?

Je pense que le potentiel est important car la Normandie est une région particulièrement industrialisée et que, par conséquent, beaucoup de produits ou déchets peuvent avoir une seconde vie. Ainsi, ce n’est pas un hasard que la Normandie fasse partie des quatre régions pilotes sélectionnées par l’Institut de l’Economie circulaire et l’Ademe pour l’expérimentation de l’économie circulaire. Cependant, il manque malgré tout un véritable volontarisme de la part des collectivités locales en faveur de ce modèle qui peut pourtant maintenir et créer des emplois au niveau local, notamment dans le domaine du recyclage et de la réparation. Mais je suis optimiste pour la suite des choses car de plus en plus de dispositifs financiers existent en faveur notamment de la transition énergétique et qu’il y a désormais une vraie prise de conscience concernant la nécessité de valoriser les énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles à la durée de vie limitée et aux effets environnementaux souvent négatifs.

Quel rôle peut ou doit jouer la recherche dans le développement de l’économie circulaire ?

La recherche a un rôle important à jouer dans le développement de ce modèle car elle devrait permettre dans un avenir proche, par exemple, un recyclage de déchets considérés comme « ultimes » aujourd’hui. Dans le projet de recherche DETECTE au sein duquel je prends part, notre objectif sera de penser l’économie circulaire comme un modèle de développement territorial en milieu rural et en prenant comme objet de recherche la valorisation des déchets par la méthanisation. Par conséquent, notre recherche pourrait permettre aux collectivités locales et aux entreprises de mieux valoriser les ressources énergétiques disponibles et de proposer des leviers pour accroitre la durabilité des systèmes productifs locaux.


Activité au sein de ma structure

L’Institut du Développement Territorial (IDéT) a été créé en 2011 pour accompagner des projets de territoires. Il est composé de chercheurs expérimentés en urbanisme, aménagement et management public. Il est un centre de formation, de ressources et d’expertise en développement territorial pour le Grand Ouest.

François RAULIN travaille plus spécifiquement sur le projet « Développement Economique et Territorial, Economie Circulaire et Transition Energétique (DETECTE) » financé par le programme PSDR « Développement économique et territorial, économie circulaire et transition énergétique ». Le projet DETECTE a pour objet l'économie circulaire et la méthanisation et vise à l’amélioration de la connaissance des mutations actuelles et futures des territoires ruraux dans le contexte de la transition énergétique. Il s’agit plus particulièrement d’étudier les processus de mise en place d’une économie circulaire basée sur la biomasse d’origine végétale, les facteurs de réussite et les moyens pour la développer sur d’autres territoires.

Mon parcours de formation

Depuis début 2016 au sein du projet DETECTE (Développement Économique et Territorial, Économie Circulaire et Transition Énergétique) qui s’intéresse à la méthanisation, à travers l’économie circulaire et la gouvernance territoriale. Nous menons actuellement plusieurs études comme l’analyse du discours de la méthanisation dans la presse quotidienne régionale (Ouest France) ainsi que l’analyse de discours des acteurs de la méthanisation (élus, porteurs de projet, chambres d’agricultures, riverains, etc). En parallèle, je construis un SIG (Système d’Information Géographique) qui permettra d’être un outil d’aide à la décision pour les acteurs privés et publics afin d’implanter de nouvelles unités de méthanisation en fonction des gisements de biomasse disponibles sur le territoire (à l’échelle du Grand-Ouest français).

Depuis Octobre 2017 au sein du projet SETTEEC qui lui vise à étudier les stratégies d’acteurs, leurs coopérations et les logiques permettant de construire la transition énergétique de demain en Normandie.

Par ailleurs, j’ai travaillé sur d’autres thématiques de recherche liées à l’environnement :

Entre 2014 et 2016 sur la marchabilité des environnements urbains à travers l’exemple des personnes âgées. J’ai mené cette étude lors de mon post-doctorat à l’Université de Montréal (Québec, Canada) autour de plusieurs destinations commerciales montréalaises (centre-ville, quartiers péri-centraux, banlieue résidentielle).

2016 - 2015 : Post-doctorant, Institut d’Urbanisme (Montréal, Canada), Observatoire de la Mobilité Durable, Montréal
2015 - 2014 : Post-doctorant, Institut d’Urbanisme (Montréal, Canada), Observatoire Ivanhoé Cambridge

Formation

  • 2012 : Doctorat de Géographie, Université de Rouen (76)
  • 2008 : Master Recherche de Géographie, Université de Rouen (76)
    Option « Modélisation et Comparaison des Systèmes Socio-Spatiaux »
  • 2006 : Licence de Géographie, Université de Rouen (76)
    Option « Aménagement et Développement du Territoire »

Mes interventions pour l'IRD2

Rencontre chercheurs
vendredi 12 janv. 2018 • Abbaye aux Dames
Recherche et territoires Normands
 
 
 

Mes coordonnées

Site web : http://www.detecte.org

Email : fraulin@em-normandie.fr