Quiconque invite la démocratie à davantage de culture donne souvent l’impression lui-même de vouloir jouer l’économie contre la politique. Disons-le ici clairement une bonne fois : aujourd’hui, l’économie manque tout autant de culture politique que la politique de culture économique. (Karl Polanyi, [1932] 2008, p. 355)

Trois questions à
Emmanuelle BESANÇON

Pouvez-vous nous donner une définition de l’innovation ?
L’innovation sociale prend forme dans un processus collectif marqué par un ancrage territorial fort et une gouvernance élargie et participative, se traduisant par un modèle économique pluriel. Elle a vocation à changer les pratiques individuelles et collectives afin de parvenir à une société plus juste, démocratique, et respectueuse de son environnement.

Quelle est la différence entre innovation sociale, sociétale et territoriale ?
Dans le cadre de cette définition, et plus largement d’une approche institutionnaliste de l’innovation sociale, il n’y en a pas. L’innovation sociale intègre les dimensions territoriale et sociétale, en relevant notamment d’un processus territorialisé et démocratique.

Quelles sont les principales étapes de mise en place d’un projet innovant ?
En matière d’innovation sociale, les étapes clés me paraissent être : la contextualisation (le projet est motivé par une aspiration sociale, il s’inscrit en rupture avec les pratiques existantes dans un milieu donné), la co-conception et la co-production (le projet est porté collectivement, de son élaboration à sa réalisation, en incluant les bénéficiaires). Par ailleurs, l’évaluation constitue un élément important, elle doit intervenir tout au long du projet.


Activité au sein de ma structure

Au sein de l’Institut Godin, je mène des travaux de recherche scientifique (thèse, articles, etc.), je participe à la recherche appliquée et collective (élaboration d’outils au bénéfice des acteurs) ainsi qu’aux activités de transfert (expertises pratiques solidaires et innovation sociale, réunions thématiques, etc.).

Mon parcours de formation

Après un Master en économie (Territoires, Organisations, Urbains, Solidarités) et un stage de six mois à la FNARS (Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale) de Picardie, je me suis inscrite en doctorat. Je suis salariée de l’Institut Godin depuis plus de 4 ans.

Mon implication dans le Développement Durable

La transition vers un modèle de développement durable nécessite un changement des représentations et des pratiques économiques. La recherche constitue dans ce sens un levier important, elle permet notamment d’analyser et de valoriser les initiatives qui vont dans ce sens. Mon implication se traduit donc par le choix de mes sujets de recherche.

Mes interventions pour l'IRD2

Rencontre chercheurs
jeudi 13 juin 2013 • Abbaye aux Dames, Caen
Innover sur son territoire, oui mais comment ? COOP
 
 
 

Mes coordonnées

Site web : www.institutgodin.fr

Email : emmanuelle.besancon[at]institutgodin.fr