C’est au plus proche du vécu des acteurs qu’effleure la réalité sociale

Trois questions à
Arnaud MORANGE

Qu’est ce qui vous a amené à participer à l’atelier sur les plus values environnementales et sociales des initiatives solidaires en Basse Normandie ?

Chercheur au CERReV de l'Université de Caen, j’ai travaillé dans des domaines différents en privilégiant les entretiens et les analyses qualitatives (récemment : traitement des déchets, sécurité routière,...) et j’apprécie la proximité des acteurs de terrain. J’étudie la manière dont les enquêtes sont perçues par les « questionnés », les écarts entre le « terrain » et le travail d'enquête (langage utilisé,...), le type de contrepartie auprès des questionnés. Je m’intéresse également aux initiatives alternatives et à leur intégration dans la société.

Quels sont selon vous les points importants à prendre en compte dans la construction de ce type de sondage ?

Il est important de bien garder en tête la vocation in finé du questionnaire : à qui est il destiné ? Dans quel objectif ce questionnaire est il réalisé ? Ce n’est qu’après une bonne définition de l’objectif du questionnaire qu’on peut identifier le niveau de précision requis et donc la manière dont sont posées les questions.

Pensez vous qu’il faille mieux utiliser des questions ouvertes ou fermées pour ce type de sondage ?

Les questions peuvent être construites de manière à faciliter l'expression des répondants en leur faisant utiliser leurs mots ; les questions fermées ne sont pas toutes judicieuses. Certaines questions fermées peuvent également être posées à la suite de questions ouvertes pour pouvoir préciser la pensée des répondants et faciliter le traitement du sondage en aval.


Activité au sein de ma structure

Thèmes de recherche :

  • risque routier,
  • sociologie du risque,
  • la jeunesse,
  • les addictions,
  • sociologie et anthropologie de la santé,
  • sociologie du travail,
  • ethnologie

 

Mon parcours de formation

A la suite d’un parcours atypique, mon parcours en sociologie et en anthropologie s’est traduit essentiellement par une implication dans des recherches publiques visant à mieux comprendre, pour mieux les contrer, les rouages de nos sociétés productrices de risques et de vulnérabilité.

Mon implication dans le Développement Durable

J’entends le « développement durable » au sens initial et large d’une préservation des hommes et des milieux. Dans cette perspective, mon attention, dans toutes mes recherches, a toujours porté sur les formes viables de vivre ensemble en adéquation avec un environnement par nature fini.

Mes interventions pour l'IRD2

Rencontre chercheurs
lundi 27 févr. 2012 • Caen
Quelles sont les plus-values sociales et environnementales des initiatives solidaires en Basse-Normandie ? COOP
 
 
 

Mes coordonnées

Site web : http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/cerrev

Email : arnaud.morange[at]unicaen.fr