Le développement durable c'est parvenir à trouver des méthodes pour entretenir les milieux d'une manière qui puisse être assumée par les collectivités sur le long terme...

Trois questions à
Laurent LESPEZ

Pourquoi est ce que la restauration des cours d'eau peut elle entrainer des conflits entre les gestionnaires de cours d'eau et les agriculteurs ?

Les installations agricoles sont pour la plupart situées en fond de vallée, en bordure de cours d'eau notamment pour avoir de l'eau pour les animaux. Si on touche au tracé d'un cours d'eau on modifie forcement les zones d'abreuvoir ou bien simplement la délimitation des parcelles. La ripisylve (formations végétales qui se développent en bordure de cours d'eau) jour en effet un rôle important pour l'agriculteur et pour les bêtes. Il peut également y avoir des conflits entre gestionnaires et agriculteurs concernant la composition de l'eau des rivières, des pratiques agricoles trop intensives pouvant entrainer des concentrations en nitrates notamment importantes qui vont à l’encontre de l'atteinte du bon état écologique.

Quelles sont les conséquences d'une augmentation ou d'une diminution du stock de sédiments d'une rivière ?

Il faut bien comprendre que c’est la rivière qui est l'outil de transfert de sédiments mais que le stock global reste constant. Si  l'apport de sédiments par la rivière est trop important à un endroit donné, il va y avoir étouffement de la rivière et modification de son tracé. Si par contre la quantité de sédiments apporté diminue (comme par exemple en aval d'une rivière lorsqu'on construit un barrage), la rivière va creuser dans le substrat sur lequel elle s'écoule, en profondeur, mais également en largeur. La forme d'une rivière est en effet le résultat d'un équilibre dynamique entre la quantité de sédiments qui entrent et l'énergie qu'elle a pour transporter ces sédiments.

Quels outils avons nous besoin pour parvenir à la restauration du bon état écologique des cours d'eau ?

Nous avons besoin d'outils méthodologiques pour bien comprendre la dynamique des cours d'eau et ainsi pourvoir intervenir de manière pertinente. Les cours d'eau de Basse Normandie n'ont en effet été que très peu étudiés, il nous manque des données de terrain pour pouvoir prédire de manière pertinente le résultat de l'aménagement de ces cours d'eau.
Nous avons également besoin de moyens et de structures de concertation entre tous les acteurs. Il faut en effet favoriser le dialogue et les débats pour parvenir à définir des objectifs partagés.


Activité au sein de ma structure

Thèmes de recherche : 

  • Analyse du fonctionnement des systèmes morphogéniques holocènes
  • Paléoenvironnements et histoire des paysages
  • Analyse des interrelations Nature/Société du Néolithique à nos jours
  • Développement durable et environnement des espaces ruraux

 

Mon parcours de formation

  • Habilitation à Diriger des Recherches « Les temps de l’environnement et des paysages des systèmes fluviaux au cours de l’Holocène » (garant D. Delahaye). Université de Caen Basse-Normandie - 2012
  • Thèse de Géographie sous la direction du Professeur René Neboit-Guilhot, Université de Clermont II - Blaise Pascal : « L’évolution des modelés et des paysages de la plaine de Drama et de ses bordures au cours de l’Holocène (Macédoine orientale, Grèce) ». 1999
  •  Agrégation de Géographie, 2e - 1992
  •  D.E.A. : “Géomorphologie et dynamique des milieux physiques”, Paris I - 1991
  •  Maîtrise de Géographie Physique à l’Université de Paris I – 1990

Mon implication dans le Développement Durable

Arriver à transférer mes résultats de recherche vers les gestionnaires  d'espaces naturels. Pour moi le développement durable c'est parvenir à entretenir les milieux d'une manière qui puisse être assumée par la collectivité sur le long terme

Mes interventions pour l'IRD2

Rencontre chercheurs
vendredi 20 déc. 2013 • Salle des fêtes d'Hambye
La restauration écologique des cours d'eau : des objectifs environnementaux au projet de territoire
 
 
 

Mes coordonnées

Site web : http://www.u-pec.fr/

Email : laurent.lespez@u-pec.fr