Le CAUE 76 a mis en place un cycle d’échanges sur le thème « Sols Agriculture et Paysages ». Rencontres, visites de sites, conférences sont au menu :

Agir en faveur de la fertilité des sols et de leur vie biologique – 10 juin

Après la conférence de Gilles Clément « La diversité invisible », le CAUE propose la visite de deux sites expérimentaux dans le Val d’Oise visant à restaurer la vie biologique des sols dégradés ou soumis à une exploitation intensive.

Programme

Téléchargez le programme

Téléchargez le coupon d’inscription

Pour davantage d’informations, rendez vous sur le site du CAUE 76

Conférence de Gilles Clément – 29 avril

GILLES CLÉMENT « LA DIVERSITÉ INVISIBLE »

Conférence du mercredi 29 avril 2015 Hôtel du Département, Rouen

Salle Pierre Bérégovoy – 18 h 00 (entrée Cours Clémenceau)

RDV 2015-04-29 Conférence Gilles Clément HD 2

« Etymologiquement, “humanité”, comme “humilité”, provient de “humus” ; c’est là qu’est la vie, le bouillon primordial. Le sol contient 80 % de la biomasse animale de la terre, mais tout le monde
s’en fout. » – Lydia Bourguignon – M Le magazine du Monde – 28 janvier 2012 – Pages 42 à 44

2015 est l’année internationale des SOLS. Et nous vivrons du 19 au 23 avril 2015 la 3 ème semaine mondiale des sols, la Global Soil Week (GSW), événement récurrent depuis 2012. L’objectif de la GSW est d’attirer l’attention des politiciens et du public sur une ressource
essentielle : le sol. Le maintien de sa fertilité est essentiel pour atteindre certains enjeux mondiaux : la lutte contre la faim, la lutte contre le changement climatique et la sécurité des approvisionnements en eau douce.

A son échelle, le CAUE porte depuis de nombreuses années un regard et un intérêt aux questions liées à la place de l’agriculture, aux enjeux environnementaux particulièrement sensibles dans nos territoires, parmi lesquels ceux liés au ruissellement, à l’érosion
des sols…

Dans un contexte de mise en place des trames vertes et bleues, d’approbation du Schéma Régional de Cohérence Écologique en Haute Normandie, les impacts environnementaux accrus sur les sols en lien avec les techniques agricoles productives et l’évolution de nos climats,
apparaissent peu pris en considération.. Ces sols font pourtant l’objet d’une dégradation de leur vie biologique, de leur fonctionnement physico-chimique, de leurs compositions physiques, du
fait de pratiques agronomiques intensives.

Et à ce jour, les actions de valorisation de ce sol sont rares et marginales. « Le dénombrement de la diversité invisible (liée aux sols) en est à son début » (Gilles Clément).

Pour davantage d’informations consultez le programme